Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'y parle de ce que j'aime , de ce que je fais , de ce que je vois ou entends et parfois , je pousse un petit coup de G...

11 Dec

Mon ado, cet être si fragile...

Publié par Mélissa  - Catégories :  #Nina

L'année dernière, alors que j'avais repris mes études pour me spécialiser, ma fille qui m'avait toujours connue de nuit a soudain été prise d'angoisses compulsives.

Elle était transformée, elle, jusque là, gaie comme un pinson était devenue triste et ne sachant pas expliqué ce qui la mettait dans cet état.

Après avoir consulté 2 psychiatres, dont un en urgence, ils me rassuraient tous les deux en m'expliquant que certains ado, plustôt que de se rebeller, de faire des conneries de leur âge, font leur crise "à l'intérieur", et cela peut être violent, extrêmement angoissant et surtout complètement incontrôlable...

Et voilà, ma Nina, mon ado charmante, celle dont tous les parents rêvent qui se met à pleurer sans savoir pourquoi, qui a peur de mourir, qui a peur d'être gravement malade.... et qui, malgré qu'on ait essayé de se passer de traitement, se retrouve sous anti-dépresseurs, parce que ces médicaments ne sont pas voués qu'aux dépressifs mais aussi à gérer les angoisses.

Elle a pris ce traitement quotidiennement pendant un an, comme l'avait préconisé son psychiatre au début du traitement, elle a fait une psychothérapie et de la sophrologie, elle est allée de mieux en mieux jusqu'à il y a un mois où après un plan établi par le spécialiste elle a arrêté les médicaments.

Depuis le mois de juillet, elle était suivie par une diététicienne, pendant 3 mois, elle a suivi les différents plans alimentaires qu'elle lui a proposé et Nina n'a pas perdu un kilo.... désespoir... Alors, ne sachant plus quoi faire, elle lui a conseillé de faire un bilan endocrino et de voir un psy pour travailler sur l'obsession qu'elle a de son poids et de son image.

J'ai pris rendez-vous chez un endocrinologue (elle le voit le 13) et chez une psychologue (une nouvelle parce que la dernière ne lui convenait pas).

Le premier rendez-vous avec cette psychothérapeute a été très difficile pour elle, il a réveillé tout ce qui l'avait angoisséel'année dernière, toutes ses peurs ont refait surface et surtout, la peur incontrôlable que tout cela recommence...

Le psychiatre m'a conseillé de reprendre le traitement, il pense qu'elle est encore trop fragile émotionnellement et que si elle veut continuer la thérapie, il faut qu'elle soit stable....

Il pense qu'il ne faudra que 3 ou 4 mois de traitement en plus de la psy et même si je suis un peu déçue de la savoir à nouveau sous médicaments, je ne veux pas qu'elle souffre, je crois en cette thérapeute qui en un seul rendez-vous a mis le doigt sur ce qui fait mal.

Je pense aux ado qui ne parlent pas avec leurs parents, j'ai la chance d'avoir une enfant qui parle, qui exprime son mal-être, sa souffrance et c'est grâce à elle si je peux l'aider, la soutenir.

Je croise les doigts bien fort pour qu'elle retrouve sa joie de vivre, son peps et sa bonne humeur, pour qu'elle trouve aussi sa voie parce que de ce côté là aussi c'est l'angoisse pour elle, elle part vers l'inconnu et l'inconnu, Nina, elle aime pas !!!

cz21tdv1.jpg

(Image du net)

Commenter cet article

coco 17/12/2013 19:00

oh mince alors...et qu'est ce que l'on se sent impuissant devant ce mal etre. J'espère de tout coeur qu'avec la nouvelle thérapeute Nina retrouvera sa joie de vivre et se débarasse de cette chappe
de plomb qui la mine... bon courage à toutes les 2 bisous

Mélissa 18/12/2013 16:47



Oui, c'est difficile, elle attend un peu avant de revoir la psy, il lui faut un peu de temps pour que son traitement soit à nouveau bien efficace!!


MErci Coco !


Bisous.



dd du Nord 15/12/2013 19:34

Quelle période difficile l'adolescence ! Comme ta fille, je n'étais pas rebelle, mais j'étais (je suis toujours) très sensible. Ce qui m'a beaucoup aidé à l'époque, c'était l'écriture. J'écrivais
beaucoup, des poèmes, et surtout, je tenais un journal intime entre 16 et 19 ans. Je me souviens avoir beaucoup pleuré dessus la nuit en écrivant mes peines, mais ris aussi ! Ca ne résolvait pas
mes soucis d'ado mais au moins je pouvais m'épancher librement. Si seulement je pouvais encore avoir le temps d'écrire, je pense que ça m'aiderait encore ! Courage à ta fille, et qu'elle sache
qu'elle n'est pas seule.
Bisous à vous

Mélissa 16/12/2013 16:34



Elle se rend compte petit à petit que beaucoup d'ado sont dans le même cas qu'elle ou tout au moins assez proches, ça la rassure je pense de ne pas être seule dans son cas.


J'essaie à mon niveau de l'aider du mieux que je peux mais c'est parfois comliqué !!


Merci, bisous.



Val1603 13/12/2013 16:01

Rhoooo j'espère sincèrement que Nina retrouvera vite le chemin de la sérénité...
Bon courage à toutes les deux.

Mélissa 15/12/2013 16:14



Elle va déjà mieux moralement , son traitement fait effet, mais elle veut attendre un peu avant de retourner voir la psy...


Merci, bisous.



fred 12/12/2013 13:02

ça doit être terriblement difficile pour toi de la voir comme ça, je suis sûre que vous allez réussir à la faire aller mieux, tu as raison, c'est une chance que le dialogue soit bien établi entre
vous. Bon courage

Mélissa 12/12/2013 18:12



Merci, c'est vrai que c'est pas facile de voir son enfant en soufrance... mais son traitement fait bien effet et elle a demander à la psy de ne la revoir qu'après les fêtes pour être bien stable
avant de reprendre la thérapie...


Bisous.



Carole 12/12/2013 11:37

Je suis triste de lire ça ... Nina est si pétillante qu'on a du mal à l'imaginer autrement... Je vous souhaite beaucoup de courage à toutes les deux , gros bisous

Mélissa 12/12/2013 18:13



C'est bien ce qui est le plus compliqué dans tout ça, c'est qu'elle ne montre pas à tout le monde son mal-être et du coup, les gens ne comprennent pas et c'est difficile à expliquer à ceux qui
n'ont jamais eu d'angoisse...


Merci, bisous.



Archives

À propos

J'y parle de ce que j'aime , de ce que je fais , de ce que je vois ou entends et parfois , je pousse un petit coup de G...